mercredi 14 octobre 2009

Mon frangin


Parmi les rares photos de famille que je possède, celle de mon frère ainé dégage le charme suranné de celles d’un Doisneau ou d’un Ronnis, loin des clichés scolaires traditionnels. Mauvais élève, bagarreur, déconneur, il à fait les 400 coups. Pas un bel exemple à suivre, donc. Il fut pendant longtemps ma référence. Je suis arrivé dans sa vie alors qu’il avait 14 ans. A ma naissance, il m’a langé et donné le biberon bien plus souvent qu’à son tour, tandis que ma mère s’y refusait, acceptant difficilement cette maternité tardive. Dans les années soixante, mes premières joies du camping se sont passées en compagnie du jeune couple que formait Marie-Louise et Jean-Luc.
Cette photo ne cesse de m'émouvoir et de me faire rire. Il a fêté cette année ses 70 ans. La vie lui a roulé dessus et ne l'a pas épargné, mais dans les bons moments il conserve toujours ce pétillement dans l'oeil et cet air gouailleur qui savaient me charmer et opèrent encore aujourd'hui.

2 commentaires:

☼ FRANCE ☼ a dit…

Bien sympa ta photo il est adorable et moi aussi petite je faisais les 1000 coups que du bonheur d'être enfant

sophie a dit…

superbe photo en effet !
QUE DU BONHEUR CE SOURIRE !
sophie(des grigris)