jeudi 21 décembre 2017

Impressions parisiennes (2)

  
  Lors d'un récent passage à Paris, la pluie était au rendez-vous. Parti de la rue Rambuteau j'ai rejoins le passage Molière puis celui de l'Ancre avant de rejoindre le passage du Grand-Cerf, le passage du Caire, emprunter les boulevards et retrouver les passages Verdeau, Jouffroy et Panoramas illuminés pour les fêtes de Noël. Mes pas m'ont poussé ensuite jusqu'à la galerie Vivienne et le passage Choiseul.


                                                                   Passage Molière


                                                               Passage de l'Ancre


                                                                
                                                                    Passage Jouffroy





                                                                     Passage Verdeau





                                                                   Galerie Vivienne







                                                                    Passage Choiseul





Impressions parisiennes (1)




   Les lecteurs assidus de ce blog savent combien j'ai une affection particulière pour les passages couverts. Durant une trentaine d'années, je me suis rendu une à deux fois par semaine chez un fournisseur et empruntait les magnifiques passages Verdeau et Jouffroy.
  
   Lors d'un récent passage à Paris, la pluie était au rendez-vous. Parti de la rue Rambuteau j'ai rejoins le passage Molière puis celui de l'Ancre avant de rejoindre le passage du Grand-Cerf, le passage du Caire, emprunter les boulevards et retrouver les passages Verdeau, Jouffroy et Panoramas illiminés pour la Noël. Mes pas m'ont poussés ensuite jusqu'à la galerie Vivienne et le passage Choiseul.

   Edifiées pour la majorité au 19e siècle, ces galeries percées au milieu des immeubles et surmontées de verrières constituent une curiosité architecturale typique de Paris. La majorité abrite des boutiques, des salons de thé ou des restaurants. Paris en compte une vingtaine, situées aux abords des Grands Boulevards.

Une des plus anciennes, le passage des Panoramas, date de 1799. On y trouve le théâtre des Variétés, inauguré en 1807 et toujours en activité. Chaque galerie a sa spécialité : Le passage Verdeau abrite, lui, de nombreux antiquaires. Quant au passage du Caire, le plus long et le plus étroit de la capitale (plus de 360 mètres de long), il concentre un très grand nombre de grossistes en prêt-à-porter et autres fabricants de tissus.

La Galerie Vivienne, tout près du Palais-Royal, est l'une des plus emblématiques de Paris. Quant au passage du Grand-Cerf, avec sa structure aérienne en métal et en fer forgé haute de 12 mètres, c’est l'un des passages les plus spectaculaires de Paris.
                                                           Passage du Grand-Cerf


                                                                     Passage du Caire








                                                            Passage des Panoramas





vendredi 15 décembre 2017

Impressions londonniennes (2)


                                                 Cliquez sur les images pour les agrandir

  
   Convent Garden », c'est-à-dire « le jardin du couvent (l'abbaye de Westminster) » Covent Garden est associé à l'ancien marché de fruits et légumes de la place centrale, qui est maintenant un site commercial et touristique fort populaire depuis 1980.

Le bâtiment central a été rouvert comme centre commercial et est maintenant un lieu touristique contenant cafés, pubs, petits commerces, et un marché artisanal appelé l'Apple Market, avec un autre marché organisé dans le Jubilee Hall.








La place, autrefois considérée comme le centre de l'Empire britannique, constitue un des centres névralgiques de Londres, et est réputée pour l'enchantement que procure le scintillement de la pléthore d'enseignes lumineuses qui la recouvre.
Son emplacement en plein cœur du West End, ainsi que sa proximité avec des lieux commerçants ou de divertissement font qu'elle est encore aujourd'hui un lieu apprécié des Londoniens.