jeudi 29 mars 2012

Hugo reçoit Dickens : Un Anglais à Paris



Le 24 janvier 1847 Victor Hugo reçevait Charles Dickens place des Vosges.
Dans le cadre de la célébration du bicentenaire de la naissance de Charles Dickens (1812-1871) La Maison de Victor Hugo fait écho de cette rencontre et propose jusqu'au 13 mai 2012, des oeuvres de Charles Dickens, dans l'exposition "Hugo reçoit Dickens",

Les caricatures, affiches, gravures ou journaux d'époque invitent les visiteurs à découvrir les pérégrinations parisiennes de Dickens. Ainsi, aux rencontres mondaines ou soirées au théâtre se mêlent des visites des prisons et de la morgue, suivies d'une fascinante soirée de grand spectacle sur la Révolution française...
Entrée libre
Ouvert tous les jours, 10h-18h
Fermé lundis et jours fériés
Maison de Victor Hugo
6 place des Vosges Paris 4e
M° Bastille, Saint-Paul, Chemin Vert








mercredi 28 mars 2012

Histoire sans parole


Cliquez sur l'image pour l'agrandir et cliquez pour passer à la suivante.







mardi 27 mars 2012

L'arbre et le photographe



moin de la menace qui pèse sur la forêt, les artistes d’aujourd’hui, comme ceux d’hier, attachent de l’importance aux arbres. L’école des Beaux Arts a souhaité consacrer une exposition à ce symbole de vitalité. Une centaine de clichés séculaires et contemporains revisitent l’entité végétale, son environnement naturel, son implantation en ville et ses relations avec l’individu. En couleurs ou en noir et blanc, ces photographies fascinantes rendent compte de l’importance sociétale de ce pivot originel.

03/02/2012 - 22/04/2012

Galerie expostion de l'école des beaux-arts
13, Quai Malaquais
75006 Paris


mercredi 21 mars 2012


 
Gilles Caron est né à Neuilly le 8 juillet 1939. Après des études au lycée Jeanson-de-Sailly, il est versé dans un régiment de parachutistes pendant les vingt-huit mois de son service militaire en Algérie. Ceci le marquera profondément. A son retour, il s'intéresse à la peinture, et c'est par l'intermédiaire du fils du peintre Derain qu'il prend ses premières photographies en 1964. Il suit d'abord un stage dans la photographie de publicité et de mode au studio de Patrice Molinard puis est engagé le 1er avril 1965 à l'agence parisienne Apis où il se familiarise avec la vie quotidienne du photographe d'actualité et de faits divers. Après un passage de six mois chez Photographic Services, agence spécialisé dans le "charme", il rejoint au tout début 1967 son ami Raymond Depardon au moment de la création de l'agence Gamma. C'est là qu'il va couvrir les grands sujets qui ont marqué sa carrière de photojournaliste : la guerre des Six Jours (juin 1967), le Viêt-Nam fin 1967, le Biafra sur trois voyages en 1968 entrecoupés par les événements de mai à Paris. Il suit également le générale de Gaulle au cours de ses voyages officiels en Roumaine et en Turquie. En 1969 il est en Irlande du Nord à l'arrivée des premiers renforts britanniques puis à Prague un an après l'invasion soviétique et à nouveau en Israël. En février 1970, avec Raymond Depardon, Michel Honorin et Robert Pledge, il fait partie d'une expédition chez les Toubous insurgés du Tibesti au Tchad où ils resteront prisonniers des forces gouvernementales durant un mois.



A peine rentré, il se rend au Cambodge au lendemain du coup d'Etat du général Lon Nol contre le Prince Sihanouk. Il disparaît le 5 avril 1970 dans une zône controlée par les Khmers rouges, sur la route numéro 1 menant au Viêt-Nam. Il a trente ans.





Jusqu'au 30 mars à la gaelrie Thierry Marlat à Paris