vendredi 27 novembre 2009

Hélène & Sophie

La féerie est une industrie familiale développée de mère en filles depuis l’éternité. Après des études à l’école de Poudlard, Sophie a ouvert sa boutique de création de porte-bonheur voici deux ans. Bon Anniversaire. Porte-bonheur, amulettes ou Grigris comme elle dit qu’elle confectionne dans son chaudron magique avec des boutons, des plumes et des coquillages. Des Grigris à se coller partout afin de se protéger des mauvais sorts de la vie qui aime trop souvent nous habiller de gris.
Comme un bonheur ne vient jamais seul, Sophie a entraîné dans son sillage sa sœur Hélène. L’une habille les princesses, l’autre transforme les citrouilles. En effet, cet ancien chef de gare est sorti de son train-train pour concocter dans son chaudron mille et une recettes (magiques) qu’elle est prête à partager avec vous le temps d’un week-end. Alors, colportez ou soufflez partout ces bonnes nouvelles, peut-être que vous ou vos ami(e)s voudront se couvrir de Grigris avant 2012 et chez Hélène si vous n’y allez pas vous-même peut-être que vos potes iront.

3 commentaires:

Ty Nenos a dit…

Merci pour votre texte, j’ai fait votre connaissance grâce à Sophie, si nous sommes des fées, vous alors, vous êtes quoi ? Christian l’enchanteur ! Voilà j’ai trouvé : l’enchanteur, par vos textes, vos mots pour les autres, vos photos. Heureuse de vous savoir là derrière cet écran que j’ai longtemps détesté.
Je suis infirmière depuis plus de vingt ans, il n’y avait pas de suppression de postes à cette époque. Malheureusement le problème que vous évoquez était déjà là. Ces patients qui se retrouvent seuls face à la douleur, à l’angoisse, la sonnette qui reste sans réponse. Oui j’ai connu cela et je n’ai pas pu continuer. Les pauses café sont fréquentes, jeune infirmière, j’ai tout fait : les remontées du bloc au distribution de repas, le changement des draps, la pose du bassin et son nettoyage. J’ai tout fait, j’étouffais, en sortant toujours après mes heures. Mais cette ambiance, je la hais, tous ces gens à la merci d’un système défaillant, je les plains. Alors je suis partie en libérale, même métier, autres problèmes : les médecins soignent des symptômes sans se préoccuper ni du pourquoi, ni du comment et mes patients m’attendent, moi la fée pas si féerique que cela, dans ces cas là. Que faire face à la maladie, la souffrance, la mort ?
Les soins à domicile sont de plus en plus lourds et je suis seul face à cela. Gérer tous ces problèmes qui se posent lorsqu’un malade rentre trop tôt chez lui, sans assistance et souvent le samedi soir donc pas de médecin, sans pharmacien !!! J’ai tant de choses à vous dire, pourquoi maintenant ? Moi aussi j’ai des colères si vous saviez…
Alors merci d’avoir passer la porte des grisgris de Sophie et de revenir de temps en temps chez cette belle fée que j’aime passionnément.

papou a dit…

Que vous dire de plus sinon merci Hélène. KaravanPapou

sophie a dit…

un enchanteur et deux fées ... si nous n'arrivons pas à refaire ou à changer le monde c'est à désespérer du genre humain !
sophie (des grigris)